Go to Top
Objectif : de voir enchâssé dans une loi provinciale le statut bilingue actuel de la Ville d'Ottawa, la Capitale du pays, à temps pour 2017.

Le Comité

COMITÉ POUR L’ÉGALITÉ DES DEUX LANGUES OFFICIELLES DE LA CAPITALE DU CANADA

En 2014, Dialogue Canada s’intéresse de nouveau à la question du bilinguisme officiel à Ottawa en prenant sous son aile le Comité pour l’égalité des deux langues officielles de la capitale du Canada» puisque l’enjeu a refait surface lors des  États généraux de la francophonie d’Ottawa en 2012.

MOTIVATION

  • Le Canada qui a deux langues officielles, le français et l’anglais, se doit d’avoir une capitale qui, elle aussi, a deux langues officielles protégées par une loi provinciale pour refléter la dualité linguistique du pays et pour que tous les Canadiens et Canadiennes se sentent chez eux dans leur capitale.
  • Une assise juridique constitue une protection et contribue à faire en sorte que la Ville d’Ottawa et son administration continueront d’accorder toute l’attention nécessaire au respect de normes de bilinguisme.
  • L’image de marque d’une capitale bilingue, multiculturelle et accueillante constitue un atout pour attirer plus d’activités commerciales, de congrès, d’associations et de tourisme du monde entier.
  • Le temps est propice pour voir enchâssée, dans la législature ontarienne, la reconnaissance du bilinguisme officiel à Ottawa à temps pour la célébration du 150e anniversaire du pays en 2017.

RAPPEL HISTORIQUE SUR L’ENJEU DU BILINGUISME À OTTAWA

  • En 1867, Ottawa est nommée siège du gouvernement du Canada, et donc la capitale de notre pays.
  • Dans les années 60 et 70, les Canadiens et les Canadiennes commencent à s’intéresser aux fondements juridiques de l’égalité linguistique.
  • En 1970, le «Rapport de la Commission royale sur le bilinguisme et le biculturalisme» recommande qu’Ottawa soit déclarée «officiellement bilingue» en vertu de la loi.
  • En 2001, le Conseil municipal d’Ottawa demande au gouvernement de l’Ontario d’enchâsser le bilinguisme officiel dans la loi créant la ville fusionnée d’Ottawa. Le gouvernement Harris n’a pas tenu compte de la demande du maire, Bob Chiarelli, soutenue par la majorité des conseillers dont Jim Watson et Madeleine Meilleur.
  • En 2014, le comité veut faire en sorte que la Ville d’Ottawa, la capitale du Canada, demande au gouvernement de l’Ontario d’amender la Loi constituante de la Ville d’Ottawa afin que l’anglais et le français soient reconnus langues officielles avant que ne commencent les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération en 2017.

COMPOSITION DU COMITÉ

Le comité est composé d’hommes et de femmes engagés, anglophones et francophones, d’origines culturelles variées qui ont à cœur de voir la capitale du pays refléter la dualité linguistique du Canada.

Il est important qu’Ottawa garantisse l’égalité des deux langues officielles par principe historique, politique et social. La garantie du bilinguisme officiel sera un point de fierté pour la capitale et pour l’ensemble des canadiennes et des canadiens.

Un pays bilingue mérite une capitale bilingue!

Treva Cousineau

Trèva Cousineau

Présidente Dialogue Canada
Vice-présidente et secrétaire du comité

Bio 

John Trent

Coprésident du Comité

Bio 

Najat Ghannou

Coprésident du Comité

Bio

Gilles Ménard

Coprésident du Comité

Bio 

Apollinaire YENGAYENGE

Trésorier

Bio 

Cheikh Ahmed Tidiane BA


Bio 

Constance Johnson


Bio 

Elaine Isabelle


Bio 

Sidonie Salabanzi


Bio